Derrière la culture telle qu’elle est définie par l’UNESCO[1] se cache une réalité de notre société : la nécessité de partager des valeurs afin de s’assurer un vivre-ensemble de qualité. Chaque citoyen est ainsi appelé à construire son propre biotope de valeurs et de références. Si l’école doit éduquer les jeunes à cette culture, tout citoyen est ensuite libre de construire son propre environnement. Ces évolutions incessantes prennent la forme d’une éternelle formation continue.

L’art doit être un stimulateur de notre vivre-ensemble : il doit renforcer les échanges transversaux entre les différentes sensibilités. Il doit nous questionner et nous perturber afin que nous puissions mieux nous comprendre et nous projeter vers l’avenir. L’art contemporain doit à ce titre expérimenter comme la science le fait : un jeu d’échecs et de succès, apportant de précieux enseignements sur notre identité et nos rapports avec les autres.

Au même titre, porter une politique culturelle active est un choix de société. Le soutien pour alimenter les terreaux artistique, culturel et éducatif doit être volontaire et engagé pour permettre aux artistes de mener leurs expérimentations dans de bonnes conditions.

Si le film « Les trois frères » se moque de façon burlesque de l’art contemporain avec « L’Immobile » de Kundelich et le « Monochrome » de Whiteman, notre engagement éducatif doit nous permettre de ne plus confondre un porte-manteau et une œuvre d’art. Alors que la vie des acteurs culturels ressemble fortement à celle des trois frères (Pascal, Bernard et Didier Latour se battent pour toucher un héritage de trois millions -trois fois 100 patates- qu’ils ne toucheront jamais), notre engagement pour l’éducation et l’art doit être le fruit d’un choix politique affirmé.

Et vous, que soutiendriez-vous avec 100 patates ?

 

Fabien Girard
Conseiller municipal 2013-2016
Monthey

[1] «La culture, dans son sens le plus large, est considérée comme l’ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un groupe social. Elle englobe, outre les arts et les lettres, les modes de vie, les droits fondamentaux de l’être humain, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances.». Déclaration de Mexico sur les politiques culturelles. Conférence mondiale sur les politiques culturelles, Mexico City, 26 juillet – 6 août 1982.